« Représentations civiles » en exposition et en production à la MSH Paris Nord

La démarche Représentations civiles, initiée dans le cadre des programmes Regulcap et Capdroits, a pour ambition d’interpeller sur la question de l’exercice des droits et des protections des personnes fragilisées ou en situation de handicap. Elle se déploie en deux volets (exposer et produire) qui ont été présentés pour la première fois lors de la Confcap 2017, et qui sont restées exposées jusqu’au 3 février 2018 dans la salle panoramique de  la MSH Paris Nord.

0001

0002

 

Capdroits aux rencontres soignantes en psychiatrie

Dans une centre de congrès comble, plus de 800 soignants ont assisté aux 3es Rencontres Soignantes en Psychiatrie organisées  à Lyon (Rhône) par la revue Santé mentale, en partenariat avec le collectif Contrast, sur le thème « Isolement et/ou contention : quelles perspectives cliniques ? »

Au cours de l’intervention inaugurale, les membres du groupe Capdroits « Feydel », Elisa Javazzo et Safir Mansouri, entourés de Nadji Roubi, Yannick Varcin, et du trinôme capdroits-feydeliens, ont présenté leurs expériences et leurs analyses de la mise en contention et de l’isolement en psychiatrie.

Ils ont souligné en quoi ces pratiques leur semblaient pouvoir être acceptables dans certaines situations d’urgence (crise, tentative de suicides, peut-être provocations…), et ont souligné combien la manière dont elles étaient mises en œuvre étaient le plus souvent inacceptables (manque d’écoute, de dignité…), et ont proposé des réflexions alternatives. La projection du volet « représentations civiles » et l’illustration des « clés de bras » par les feydeliens ont permis à Eric Péchillon, maître de conférences en droit public, de réagir sur le cadre juridique de ce geste contraint… pour indiquer qu’aucune jurisprudence n’existait sur ce geste qui préoccupe pourtant beaucoup les professionnels soignants. Si de nombreux retours informels ont souligné l’intérêt de leur présentation, aucune question ne leur a été posée par le public, un psychiatre ayant alors pris tout l’espace d’échange pour dénoncer, dans une intervention polémique, le positionnement très « culpabilisateur » de la HAS.

Lire la suite

Journée de séminaire du 9 juin sur la convention CIDPH autour de la venue en France de Catalina Devandas

Cette journée de séminaire de travail est co-organisée par le collectif Contrast et le programme Capdroits autour de Catalina Devandas, rapporteure spéciale de l’ONU sur les droits des personnes en situation de handicap.

Intitulé Protection des personnes vulnérables et droits fondamentaux : repenser le statut des majeurs vulnérables à la lumière de la Convention de New York – Regards croisés, ce séminaire se déroule à Lyon le vendredi 9 juin 2017.

Capdroits Lyon au séminaire ethnographie du trouble

Les groupes Capdroits Lyon Feydel et Lyon L’ADAPT interviendront lundi 15 mai à l’école Rockfeller à Lyon, au cours du séminaire « ethnographie du trouble  » dans le cadre de l’équipe 3 du Centre Max Weber (organisé par Bertrand Ravon), de 9h30 à 16h30, autour des difficultés d’exercice des droits dans le domaine du handicap et de la santé mentale.

Ciné-forum Contrast-Capdroits : une thérapeutique du débat sur les contraintes en santé mentale

Le premier ciné-forum du Collectif Contrast autour du film « Manuel de libération » s’est tenu à la Ferme du Vinatier (le 12 avril 2017) avec différents professionnels et contributeurs Capdroits qui ont débattu autour du film. Voici un compte-rendu subjectif de la soirée, rédigé par Benoît Eyraud à la suite des retours de différents participants et contributeurs.

Beaucoup d’attente pour ce premier ciné-forum Contrast, et pour cette première scène de débats dans le cadre du projet capdroits…

Onze invités : Céline, Nadji, Fabienne, Gabriel, Elisa, Caroline, Olivier, Céline, Catherine, Yannick.  Cinq invités professionnels, juge des tutelles, psychiatre, assistante sociale de psychiatrie, et mandataires judiciaires à la protection des majeurs ; six invités au titre de leur participation à un groupe Capdroits et de leur expérience de l’exercice des droits en situation de fragilisation pour des raisons de santé mentale. Toutes les invitées professionnelles se trouvent être des femmes. Tous les invités du groupe Capdroits sont des hommes, sauf Elisa, qui est aussi la plus jeune intervenante au débat, dix-neuf ans, indiquera-t-elle en se présentant.

Bénédicte et Coline, organisatrices, formulent des mots d’accueil, des mots de présentation du film. La salle semble pleine, autour d’une cinquantaine de personnes. Beaucoup d’attention pendant le film, et des têtes qui se hissent pour parvenir à lire les sous-titres. On part loin et pour certaines ou certains, ça parle.

 

Lire la suite