Ressources – Colloque « Recherches participatives en santé et bien-être des populations : défis et pratiques » 

L’intervention de Capdroits au colloque organisé par l’Institut de Recherche en Santé Publique est disponible en vidéo, ainsi que l’ensemble des interventions du 9 et 10 mars dernier.

Toutes les informations sur le colloque, le programme et les ressources se trouvent ici : https://iresp.net/publication/livret-de-references-sur-les-recherches-participatives/

Tous les enregistrements des différentes sessions se trouvent là : https://www.youtube.com/watch?v=dtnDJhLreFE&list=PL81xsIKQIeaDeF3CjTiBistFVKmTO1o4J&index=35

Livret scientifique et citoyen « L’autonomie de vie comme droit humain »


Une contribution aux débats sur les conditions personnelles, interpersonnelles et institutionnelles de l’autonomie

Vous pouvez le lire en cliquant ici

A la suite du manifeste « Toutes et tous vulnérables ! Toutes et tous capables ! » proposé par la démarche Capdroits et dans la dynamique de la communauté mixte de recherche qu’elle anime, ce livret contributif invite à la poursuite d’un dialogue scientifique et citoyen pour penser et accompagner le changement de paradigme défendu par les promoteurs d’une société plus inclusive, visant à favoriser le respect des droits humains des personnes en situation de vulnérabilité et notamment leur autonomie de vie.

Ce livret été rédigé de manière collaborative suite à la seconde phase de la démarche Capdroits, puis mis en discussion dans les ateliers de dialogue de la communauté mixte de recherche. Un deuxième volume, contenant les ressources supports de ce livret, sera prochainement publié.

Ce livret a été écrit en deux versions, côte-à-côte. Une version directe, sur les pages vertes, et une version en nuances, sur les pages blanches et violettes.

Une version audio sera prochainement proposée.

Si vous vous reconnaissez dans ce texte, vous pouvez le signer en laissant votre nom dans les commentaires. Vous pouvez également participer à ce dialogue en ajoutant votre avis dans les commentaires : est-ce que parler d’autonomie de vie comme droit humain est intéressant pour vous ? Qu’est-ce qui empêche l’exercice ce droit dans votre pratique, dans votre quotidien ? Qu’est-ce qui facilite l’exercice de ce droit ?


Nous aurons le plaisir de remettre ce livret à la Métropole de Lyon le 2 mai, puis de le présenter au Conseil Economique, Social et Environnemental le 7 juin à Paris.

Lancement de la formation internationale en ligne sur le Quality Rights Tool Kit de l’OMS – 12 avril

Nous relayons ici l’invitation de l’OMS au lancement du programme de formation QualityRights, le 12 avril à 15h. Ce programme s’attache à proposer des outils sur la manière de mettre en œuvre une approche des droits de l’homme et du rétablissement dans le domaine de la santé mentale :

L’événement de lancement comprendra une interprétation en arabe, chinois, français, russe et espagnol. La signature internationale et le sous-titrage seront également disponibles. Veuillez vous inscrire maintenant pour l’événement de lancement du 12 avril ici : https://who.zoom.us/webinar/register/WN_swLxocnvRwOwCDcgWjacmQ

Programme accessible ici

L’enfermement à la folie

Nous relayons la publication de l’association Prison Insider d’un état des lieux sur la prise en charge des auteurs d’infractions qui souffrent de troubles psychiques.

Selon l’état des lieux, plus de 40 % des personnes détenues en Italie présentent au moins un trouble psychique. Elles sont environ 30 % en Espagne, 35 % en Angleterre et 60 % aux Pays-Bas. Quel est le sort des personnes ayant commis des infractions et qui souffrent de troubles psychiques ? Ont-elles accès à des soins psychiatriques en prison ? Peuvent-elles être transférées en hôpital psychiatrique ? Quelles sont les conséquences de l’enfermement sur leur santé ? Sont-elles traitées dans le respect des droits humains ?

Prison Insider effectue un état des lieux dans huit pays : Allemagne, Angleterre et pays de Galles, Belgique, Espagne, France, Italie, Pays-Bas et Suisse.

Le rapport ici : https://www.prison-insider.com/articles/l-enfermement-a-la-folie

Le groupe Advocacy-Capdroits communique à la Biennale de l’éducation

Le groupe Advocacy-Capdroits a communiqué à la biennale de l’éducation, dans le cadre du Programme international d’éducation à la citoyenneté démocratique, lors du symposium intitulé « Faire avec le handicap et se faire ensemble ».

Nous relayons leur communication, intitulée « être l’adresse de l’autre », qui est accessible ici : https://youtu.be/d9aa1U3yyKI

Consultation du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme

Stéphanie Wooley, membre de la coordination Capdroits, interviendra ce matin dans le cadre d’une consultation organisée par le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme.

Le programme est le suivant :

1.  Panel I: (10h00 à 12h00 CEST) : Exploration et partage d’expériences positives dans le cadre d’une réforme de systèmes de santé mentale guidée par une approche basée sur les droits humains pour aller de la pratique à la politique

2.  Panel II: (15h00 à 17h00 CEST) : Aspects clefs de la réforme législative basée sur la Convention relative aux droits des personnes handicapées de l’ONU

Les informations sur cette consultation sont accessible ici : https://www.ohchr.org/EN/Issues/ESCR/Pages/MentalHealth.aspx

Pour s’inscrire à l’évènement, consultez ce lien : https://indico.un.org/event/35631/

Quelques évènements à venir …

Le 6 octobre, des membres de la communauté mixte de recherche et de Capdroits seront présents au Sommet Mondial sur la Santé Mentale « Mind our rights now ! » organisé par le ministère des Affaires Etrangères. Plus d’informations ici : https://solidarites-sante.gouv.fr/ministere/europe-et-international/sommet-mondial-sante-mentale/sommet-mondial-sur-la-sante-mentale-version-en-francais/article/sommet-mondial-sur-la-sante-mentale-version-en-francais

Le 12 octobre à 18h30, le groupe Sympa de la Maison Relai Adoma de Roanne sera présent dans le cadre de la Semaine d’Information en Santé Mentale (SISM). Toutes les informations ici : https://www.aggloroanne.fr/actualites-277/semaines-dinformation-sur-la-sante-mentale-du-4-au-17-octobre-2021-10086.html?cHash=94ee75a7f739b03e79519d979a082d19

Le 13 octobre, des membres de la coordination Capdroits et des groupes locaux seront présents au Forum Rétablissement dans le cadre de la SISM pour discuter de l’exercice des droits et de rétablissement : https://www.forum-retablissement-sante-mentale.fr/

Le 15 octobre, des membres de la coordination Capdroits seront présents à l’Institut Régional de Travail Social pour discuter de recherche action-participation-émancipation. Plus d’informations à venir ici : https://fondation-itsrs.org/rubrique/actualites/colloques-rencontres-journees-detudes-de-lirts

Représentations civiles – exposition à Paris du 18 au 30 mars et table ronde le 27 mars

Dans le cadre des Semaines d’information sur la santé mentale 2019, la mairie du 3ème arrondissement de Paris accueille l’exposition Représentations civiles du 18 au 30 mars.

A cette occasion, une table ronde avec des participants Capdroits « Choisir et agir pour autrui ? » autour du manifeste « Tou.te.s vulnérables ! Tou.te.s capables ! » aura lieu le mercredi 27 mars à 18h30 à la mairie (2 rue Eugène Spuller, 75003 Paris). 

Participation libre – événement Facebook

Le livret de plaidoyer remis à la rapporteure spéciale de l’ONU à Marseille

A l’occasion des rencontres « droits humains des personnes en situation de handicap psycho-social » qui se sont tenues au Lieu de Répit de Marseille, des contributeurs de la démarche Confcap-Capdroits (qui est partenaire des rencontres) ont remis ce jeudi 26 juillet le livret de plaidoyer à Catalina Devandas, rapporteure spéciale de l’ONU sur les droits des personnes handicapées.

Nacerdine Bezghiche, facilitateur-chercheur des groupes des feydeliens et de L’ADAPT, Elisa Javazzo et Safir Mansouri, contributeurs du groupe des feydeliens, et Benoît Eyraud,  ont remis le manifeste et le livret à Mme Devandas alors que Florian Guzdek, président du CFHE, lui a remis le rapport du comité d’entente sur la Convention relative aux droits des personnes handicapées et a souligné l’importance du travail collectif.

 

Catalina Devandas a salué l’implication commune de personnes handicapées, de chercheurs, de professionnels; elle a souligné que le handicap « psycho-social » est à ses yeux l’enjeu le plus fort de la convention de l’ONU; elle a soulevé les « challenges » de maintien dans le temps d’une dynamique participative, de continuer à faire entendre de nouvelles voix. Elle a souligné combien ces expériences de mise en forums permettent d’apprendre collectivement à mettre en oeuvre une plus grande accessibilité.

Les rencontres ont également permis de mieux découvrir la diversité des expérimentations alternatives en santé mentale à Marseille. Nicolas Ordener, qui a contribué comme facilitateur-chercheur à Capdroits, a participé à la présentation des résultats de la première année du Cofor (centre de formation au rétablissement). Elisa Javazzo et Safir Mansouri sont également intervenus au cours des derniers débats. Ils ont défendu l’importance d’expérimentation pour rendre le régime de protection plus proche des aspirations et demandes des personnes.

Santé mentale et droits de l’Homme en discussion au Conseil de l’Europe et aux Nations unies

Le 14 et le 15 mai 2018, le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies a organisé à Genève une consultation publique sur la santé mentale et les droits de l’Homme pour aborder le sujet de « l’Identification des stratégies pour promouvoir les droits humains en santé mentale ». Dans le cadre de cette consultation, des praticiens de toutes les régions du monde ont pu présenter leurs pratiques et partager leurs expériences relatives à l’avancement vers une approche en santé mentale basée sur les droits humains.

Les vidéos des interventions et des débats sont disponibles sur le site des Nations unies :

14 mai matin14 mai après-midi15 mai matin

Dans le cadre du Conseil de l’Europe, des travaux sont en cours concernant l’élaboration d’un instrument juridiquement contraignant en matière de « protection des droits de l’Homme et de la dignité des personnes atteintes de troubles mentaux en matière de placement et de traitement involontaires ». Il devrait prendre forme de Protocole additionnel à la Convention sur les droits de l’homme et la biomédecine, dite Convention d’Oviedo. Estimant que ce Protocole repose sur des normes dépassées qui vont à l’encontre de la Convention ONU relative aux droits des personnes handicapées, le Réseau européen des (ex-)usagers et survivants de la psychiatrie (ENUSP) a lancé une campagne contre son adoption avec le soutien des membres de l’ENUSP dans 15 pays européens, dont la France, ainsi que d’autres organisations européennes et International Disability Alliance.