Journée de dialogue le 19 janvier 2022

Suite à la seconde phase de la démarche Capdroits, un livret contributif a été rédigé. Nous vous invitons à venir le découvrir lors d’une journée de dialogue sur l’autonomie de vie le 19 janvier 2022, en partenariat avec l’Espace Ethique Ile de France.

Après un séminaire « Capacité(s) et vulnérabilité(s) du sujet de droit » de 9h30 à 12h, nous nous retrouverons de 13h30 à 15h30 pour présenter et discuter le livret.

La journée est accessible par visio-conférence en cliquant sur ce lien : https://us02web.zoom.us/j/81408953013?pwd=QjNzbld6WFRWZlIyd1hlYTc1b0h5Zz09

Séminaire HADéPAS – Pourquoi le chemin vers une 5ème branche du système français de protection sociale a-t-il été si long ?

Affiche du séminaire. Une personne tient par le bras une autre personne avec une cane.

Le jeudi 2 décembre de 13h30 à 15h30, Claude Martin, sociologue et responsable du Programme Prioritaire de Recherche sur l’autonomie, interviendra dans le cadre du séminaire HADéPAS du Centre d’Ethique Médicale de l’Université Catholique de Lille.

Ce séminaire aura lieu par visio-conférence en se connectant à ce lien : https://zoom.us/j/96855737934

Présentation :

« La récente décision d’intégrer la politique de l’autonomie dans le système de sécurité sociale et le lancement d’un « Laroque de l’autonomie », ayant vocation à définir une politique de l’autonomie et du grand âge en 2021 marque une nouvelle étape dans nos politiques de protection sociale ».
Les premiers éléments disponibles montrent déjà que cette 5ème branche aura d’importantes spécificités par rapport aux branches historiques. Ce lent processus fait penser à l’idée de construction de l’action publique par couches successives ou layering, tenant compte de legs antérieurs ou du chemin emprunté (path dependancy). Le rapprochement du secteur de la dépendance et du handicap constitue également une caractéristique et un enjeu important de cette réforme.
Comment interpréter ces longs et lents développements ? Peut-on repérer des phases dans ce processus de framing ou de formatage dans la politique dans ce secteur ? Le séminaire de décembre se propose d’analyser et de synthétiser les principaux éléments esquissés au fil des rapports et propositions qui ont jalonné ce processus. Il s’agira de faire apparaître les principales avancées, mais aussi les principaux obstacles qui se sont érigés sur ce long chemin.

4ème journée Education Thérapeutique du Patient – Le Vinatier

Depuis maintenant 4 ans, le Centre Hospitalier Le Vinatier organise des journées de sensibilisation à l’éducation thérapeutique. La prochaine aura lieu le 23 septembre 2021, de 9h à 17h.

En 2020, la crise COVID n’a pas permis à la journée de se tenir… mais a montré l’importance de la santé mentale dans la société. Les troubles de la santé mentale peuvent en effet toucher chacun de nous.

La journée sera orientée autour des besoins propres des personnes concernées qui en seront les acteurs principaux.

Le matin sera consacré à une séance plénière et l’après-midi à des ateliers dirigés par des personnes concernées autour de l’auto-soin, de la déstigmatisation, et de l’accès aux droits communs…

Toutes les informations sont accessibles sur le lien suivant :

http://www.ch-le-vinatier.fr/actualites-23/4eme-journee-education-therapeutique-du-patient-962.html?cHash=6216e42eec425815d4e8729147e99262

Séminaire « Fabriquer l’accessibilité : droits, contextes et pratiques » #2

La démarche Capdroits est associée au séminaire « Fabriquer l’accessibilité : droits, contextes et pratiques » du laboratoire LISE (Laboratoire Interdisciplinaire pour la Sociologie Economique) du CNAM. Ouverts aux chercheurs, aux usagers, aux professionnels et aux représentants du monde associatif, ce cycle de séminaires met en débat la notion d’accessibilité qui s’est progressivement imposée dans les discours politiques, scientifiques et juridiques au cours de ces dernières décennies.

Le deuxième séminaire a eu lieu jeudi 17 décembre dernier autour de l’intervention de Lucas Pattaroni, docteur en sociologie et chercheur au Laboratoire de Sociologie Urbaine (LaSUr), avec pour intitulé « responsabilités, régimes d’engagement et accès aux droits« .

Le prochain séminaire aura lieu le 18 février de 14h à 17h. L’inscription est gratuite mais obligatoire auprès d’Inès Guerrouj : ines.guerrouj@lecnam.net 

Toutes les informations sur le séminaire sont disponibles en suivant ce lien : https://culture.cnam.fr/octobre/grammaire-de-l-accessibilite-et-concretisation-des-droits-1200725.kjsp

Séminaire « Capacité(s) et vulnérabilité(s) du sujet de droit » #3

La démarche Capdroits est associée au séminaire « Capacité(s) et vulnérabilité(s) du sujet de droit ». Organisé par l’ANR Acsedroits et l’Espace Ethique Ile de France, ce séminaire cherche à réfléchir à l’historicité et à l’arrière-plan normatif de la notion moderne du sujet de droit. Nous souhaitons notamment y interroger la notion de « capacité juridique », en croisant les approches du droit, de la philosophie et des sciences sociales.

La troisième séance a eu lieu le 11 décembre, avec pour programme « la constitution pénale de la personne » par Julien Rabachou, Membre associé à Sciences Normes, Décision, Sorbonne/CNRS. Un compte-rendu sera mis à disposition prochainement sur le site de l’Espace éthique.

La prochaine séance est prévue pour le 22 janvier de 10h à 12h avec pour invitée Marlène Jouan, Maîtresse de conférences en philosophie à l’Université de Grenoble. Son intervention est titrée « Modèle relationnel versus modèle individualiste de l’autonomie : un examen critique du modèle social du handicap ». L’inscription est gratuite mais obligatoire en suivant ce lien : https://www.espace-ethique.org/actualites/seminaire-capacites-et-vulnerabilites-du-sujet-de-droit

Séminaire « Capacité(s) et vulnérabilité(s) du sujet de droit » #2

La démarche Capdroits est associée au séminaire « Capacité(s) et vulnérabilité(s) du sujet de droit ». Organisé par l’ANR Acsedroits et l’Espace Ethique Ile de France, ce séminaire cherche à réfléchir à l’historicité et à l’arrière-plan normatif de la notion moderne du sujet de droit. Nous souhaitons notamment y interroger la notion de « capacité juridique », en croisant les approches du droit, de la philosophie et des sciences sociales.

Le séminaire est gratuit mais l’inscription est obligatoire sur ce lien : https://www.espace-ethique.org/actualites/seminaire-capacites-et-vulnerabilites-du-sujet-de-droit 

La deuxième séance aura lieu le lundi 9 novembre à 10h à lieu par visio-conférence (lien transmis suite à l’inscription).

Séminaire « Fabriquer l’accessibilité : droits, contextes et pratiques »

La démarche Capdroits est associée au séminaire « Fabriquer l’accessibilité : droits, contextes et pratiques » du laboratoire LISE (Laboratoire Interdisciplinaire pour la Sociologie Economique) du CNAM. Ouverts aux chercheurs, aux usagers, aux professionnels et aux représentants du monde associatif, ce cycle de séminaires met en débat la notion d’accessibilité qui s’est progressivement imposée dans les discours politiques, scientifiques et juridiques au cours de ces dernières décennies.

Le premier séminaire démarre le jeudi 15 octobre à 14h à l’amphithéâtre Abbé Grégoire, au 292, rue Saint-Martin (Paris, 75003). Il est également possible d’y assister à distance.
L’inscription est gratuite et à effectuer auprès d’Inès Guerrouj : ines.guerrouj@lecnam.net 

Toutes les informations sont à retrouver sur le site du CNAM : https://culture.cnam.fr/octobre/grammaire-de-l-accessibilite-et-concretisation-des-droits-1200725.kjsp

Les invités de ce premier séminaire seront Serge Ebersold sur la grammaire de l’accessibilité et des faciliteurs-chercheurs du groupe Alma-Capdroits. Le résumé des interventions est présenté ci-dessous.

La grammaire de l’accessibilité – Serge Ebersold – Professeur CNAM, titulaire de la chaire accessibilité

Résumé

La communication corrèle l’idéal normatif revendiqué par l’impératif d’accessibilité à l’avènement d’un horizon socio-anthropologique capacitaire conduisant à rapporter les difficultés sociales à l’inaccessibilité des institutions. Il insiste dans un premier temps sur les formes de désencastrement induites par des conceptions de la difficulté sociale qui infèrent les performances individuelles à leurs milieux de réalisation. Il s’intéresse dans un second temps au système de signes, de symboles et de règles qui, à l’image d’une grammaire, distingue l’accessible de l’inaccessible et préside aux stratégies d’accessibilisation des environnements scolaires. Il corrèle ainsi l’impératif d’accessibilité et, corrélativement, la concrétisation des droits, aux représentations de l’individu mises en avant, aux grilles de lecture de la difficulté sociale qu’elles portent en elles ainsi qu’aux composantes intervenant dans sa concrétisation.

Sentiments de maltraitance et accès aux droits humains :
Perspectives du groupe local Capdroits-Alma

Le groupe local Alma-capdroits de citoyens-chercheurs sur les questions de vulnérabilité vient présenter sa démarche, et ses premiers résultats. Il est composé d’un trinôme de facilitateurs-chercheurs, et de quelques citoyens intéressés et concernés par le respect des droits humains et une meilleure prise en considération des vulnérabilités. Les participants décriront la méthode de mise en problème public de l’expérience qu’ils mettent en oeuvre, ainsi que les analyses qu’ils ont tiré de leur expérience, notamment de situations de maltraitance, sur les questions de prise de décision et d’accès au logement. Ils chercheront à tirer des enseignements sur l’accessibilisation des droits en s’appuyant notamment sur la grammaire de l’accessibilité.

Séminaire « Capacité(s) et vulnérabilité(s) du sujet de droit »

La démarche Capdroits est associée au séminaire « Capacité(s) et vulnérabilité(s) du sujet de droit ». Organisé par l’ANR Acsedroits et l’Espace Ethique Ile de France, ce séminaire cherche à réfléchir à l’historicité et à l’arrière-plan normatif de la notion moderne du sujet de droit. Nous souhaitons notamment y interroger la notion de « capacité juridique », en croisant les approches du droit, de la philosophie et des sciences sociales,

Le séminaire est gratuit mais l’inscription est obligatoire sur ce lien : https://www.espace-ethique.org/actualites/seminaire-capacites-et-vulnerabilites-du-sujet-de-droit 

La première séance aura lieu ce vendredi 9 octobre à 10h à l’Espace éthique Île-de-France (Hôpital Saint-Louis, Porte 9, 1 avenue Claude Vellefaux, 75010 Paris) ou à défaut en visio-conférence.

« Faire et défaire la capacité d’autonomie en contexte gériatrique » : Séminaire ANR Acsedroits autour de César Meuris – ce lundi 24 juin

Le prochain séminaire de la recherche pluri-diciplinaire « Acsedroits » aura lieu ce lundi 24 juin prochain, à Paris, au centre universitaire des St Pères (45 rue des Saints-Pères 75006 Paris), salle J 522, à 9h30.

Nous aurons le plaisir d’y recevoir César Meuris (docteur en histoire et philosophie des sciences et de la médecine), pour une intervention intitulée « Faire et défaire la capacité d’autonomie en contexte gériatrique ».

Présentation : La Belgique et la France ont notamment intégré en 2002 dans leurs systèmes législatifs respectifs une loi consacrée aux droits des patients qui met au centre du système de santé le patient et le devoir de respecter son autonomie. Partant de l’idée selon laquelle les concepts et principes ne peuvent être pensés indépendamment de la manière dont il sont susceptibles de s’articuler au sein de la « vie ordinaire », j’ai adopté une démarche de philosophie empirique impliquant un terrain d’enquête au sein de laquelle j’ai choisi d’explorer une situation que l’on peut qualifier de limite, en portant mon attention sur la question du consentement aux soins des patients atteints de la maladie d’Alzheimer hospitalisés en gériatrie pour un événement de santé aigu. En effet, la maladie d’Alzheimer implique une diminution des capacités (notamment cognitives) des personnes qui en sont affectées, mettant ainsi l’autonomie du sujet à l’épreuve. Les spécificités liées à cette maladie, doublées du caractère aigu de la prise en charge des personnes qui en sont affectées, font de ce contexte un terrain extrêmement fécond pour examiner les significations et les limites de ce principe tel qu’il est actuellement valorisé dans le domaine des soins de santé.

La réflexion proposée est élaborée autour d’éléments recueillis lors d’une enquête de terrain comparative (comprenant différents sites hospitaliers belges et français) spécifiquement mise en place pour les besoins de ce travail. Cette enquête s’est concentrée sur la relation entre les patients et les « soignants de proximité » (infirmières et aides-soignantes), étant donné que c’est dans le cadre de cette relation que la question de la capacité d’autonomie du sujet atteint de la maladie d’Alzheimer émerge principalement en contexte de soin à l’hôpital. En outre, cette enquête s’est en grande partie intéressée à la problématique du refus de soin des patients, ainsi qu’à celle du recours à la contrainte. En effet, c’est essentiellement dans ce type de situations que la question du respect de l’autonomie des patients et du recueil de leur consentement se pose avec le plus d’acuité dans le secteur qui nous occupe.

Séminaire Exercice des droits et handicap de communication, le 18 avril 2019

La prochaine séance du séminaire « Handicap, exercice des droits et participation : quels principes pour quelle effectivité ? » sera consacrée aux résultats du travail du groupe Capdroits « communication ». Le séminaire aura lieu le jeudi 18 avril au 105 bd Raspail 75006 Paris (salle 8), de 13h à 15h, avec les interventions des facilitateurs-chercheurs Capdroits Muriel Delporte, conseillère technique au CREAI Hauts-de-France et post doctorante à l’Université de Lille, Claudine Levray, Chef de Projet APF France handicap – Territoire Nord/Pas-de-Calais, et Erick Cattez, membre du conseil de département d’APF France handicap et bénévole au sein d’APF France handicap – Délégation du Nord.

Le séminaire est ouvert au public.